RETROUVEZ UNE LIBERTÉ VISUELLE
Abandonnez vos lunettes ou vos lentilles.

Opération des yeux à Montpellier

La Chirurgie réfractive par Laser et Implants

Les défauts de vision les plus fréquents et les plus connus sont la myopie et la presbytie, un peu moins connus du grand public on retrouve l’astigmatisme et la presbytie.

Les troubles de la réfraction ou encore défaut de vision ont fait l’objet de recherches et d’innovations depuis plusieurs siècles, d’abord par des moyens optiques et récemment depuis le début du XXème Siècle par la chirurgie réfractive, qui représente les différentes opérations pouvant corriger les défauts de la vision.

Depuis plusieurs siècles les défauts de vision sont corrigés par des moyens optiques (Lunettes, Lentilles) et ce n’est qu’au début du XX Siècle qu’est née la chirurgie réfractive moderne (Kératotomie Radiaire) dont les principes avaient été énoncés en 1898 par le Dr Leendert J. Lans.

votre défaut de vision

Vous êtes
myope

vous êtes myope

CHIRURGIE ET OPÉRATION DE LA MYOPIE À MONTPELLIER

Il existe plusieurs types d’opération de la myopie et toutes sont réalisées dans notre centre à Montpellier.

L’analyse de vos attentes corrélées aux examens d’évaluations pré opératoires nous permettra, quand cela sera possible, de vous proposer la technique de chirurgie de la myopie la plus adaptée à votre cas. La technique la plus adaptée est celle qui apportera le maximum d’efficacité et le maximum de sécurité.

Vous êtes
presbyte

Vous êtes presbyte

CHIRURGIE ET OPÉRATION DE LA PRESBYTIE À MONTPELLIER​

L’opération de la presbytie est certainement parmi les chirurgies de l’oeil celle qui a fait l’objet des plus grandes innovations ces dernières années. Beaucoup de presbytes peuvent aujourd’hui bénéficier d’une intervention pour supprimer le port de lunettes pour la vision de près (et aussi celle de loin).

Seul un bilan complet, prenant en compte votre âge, votre mode de vie, vos attentes, vos troubles visuels éventuels associés à votre presbytie et votre état ophtalmologique détaillé permettra de dire si vous êtes opérable et dans l’affirmative, quelle technique ( Laser ou Implant) est le plus adaptée à votre cas.

Vous êtes
hypermétrope

CHIRURGIE ET OPÉRATION DE L’HYPERMÉTROPIE À MONTPELLIER

Nous pratiquons dans notre centre à Montpellier la chirurgie de l’hypermétropie depuis plus de 15 ans.

Après des examens approfondis de votre hypermétropie et du profil unique de vos yeux, nous vous proposerons la technique la plus adaptée pour vous permettre de retrouver une acuité visuelle quasi parfaite. La technique plébiscitée sera toujours celle ayant la meilleure efficacité et présentant la plus grande sécurité pour vos yeux.

Vous êtes
astigmate

défaut visuel astigmate

CHIRURGIE ET OPÉRATION DE L’ASTIGMATISME À MONTPELLIER

La chirurgie de l’astigmatisme est bien connue depuis plus de 10 ans et ne pose pas de problèmes particuliers.

L’opération de l’astigmatisme est d’ailleurs le plus souvent associée à une prise en charge d’une myopie d’une hypermétropie ou d’une presbytie associée.
La technique la plus adaptée est celle qui apportera le maximum d’efficacité et le maximum de sécurité.

Histoire de la correction des défauts réfractifs par les moyens optiques (Verres, Lunettes, Lentilles)

Verres correcteurs et Lunettes :
La correction optique des troubles de la vision par des verres grossissant les textes et objets date de la fin du XIIIème Siècle, les premiers verres pour myope du XVème Siècle et les premières lunettes avec des branches datent de 1752.

Lentilles de contact :
Le principe fut imaginé par Leonard de Vinci en 1508.
En 1887 un souffleur de verre a produit Mr Muller a produit le premier couvreur d’Œil destiné à voir à travers et c’est en 1888 que le Dr Fick a adapté une lentille rigide corrigeant la myopie
Les lentilles souples, dont la tolérance est bien supérieure aux lentilles rigides, furent développées en 1961

Histoire récente de la Chirurgie réfractive

La chirurgie réfractive moderne a été popularisée par le Pr Fyodorov avec la technique de la kératotomie radiaire dans les années 1970, technique décrite en 1898 par le Dr Leendert J. Lans, puis utilisée par le pionnier Japonais le Dr Sato. On doit au Pr Fyodorov, la popularisation de la chirurgie de la myopie, la technique employée à l’époque consistait à aplatir le centre de la cornée en réalisant des incisions périphériques.

Histoire de la chirurgie réfractive au Laser Excimer

La grande révolution de la chirurgie des défauts de vision fut la découverte et l’application aux traitements des défaut réfractifs du Laser Excimer.
Depuis les années 1993, le Laser Excimer est utilisé pour traiter les défauts de la vision, par application à la surface de la cornée (Technique de PKR ou Laser de Surface) et depuis les années 1998, sous l’impulsion du Pr Pallikaris est née la technique du LASIK, permettant de réaliser une ablation stromale après avoir découpé un capot cornéen d’environ 100 à 150 microns.
Cette technique du Lasik a ensuite bénéficié du développement du Laser femtoseconde dans les années 2005, rendant la découpe du volet cornéen parfaitement sure et reproductible ce qui permit d’abandonner les découpes mécaniques par microkératomes.
La technique du Lasik est encore de nos jours la technique la plus employée pour corriger les défauts de vision, car indolore, extrêmement précise et permettant une récupération visuelle en quelques heures.

Histoire de la chirurgie réfractive par implants

La chirurgie réfractive moderne, certes très représentée par les techniques Laser, est aussi dans certains cas une chirurgie qui ne fait pas appel au laser mais aux implants.
Tous les défauts de vision, tous les patients, ne sont pas opérables par Laser, il existe des indications et des contre-indications.

On distingue 2 types d’implants.

Les Implants Phakes

Ce sont des lentilles qui sont introduites dans l’œil entre l’iris et le cristallin. Elles sont utilisées quand un patient quel qu’en soit la raison n’est pas opérable au laser ou lorsque le chirurgien pense pouvoir obtenir un meilleur résultat avec cet implant qu’avec une technique Laser.
Si les premiers implants datant de 1953 ont connu de nombreuses complications, les implants utilisés actuellement, notamment les implants ICL et TICL de la société Américaine STAAR dont le matériau est le même depuis 1996, ont montré une efficacité et une sécurité exceptionnelle.
Nous avons aujourd’hui près de 25 ans de recul et plus de 1 millions d’implants de cette société posés dans le monde.

Les implants Phakes corrigent tous les défauts de vision (Myopie, Astigmatisme, Hypermétropie, Presbytie). C’est une technique réversible, car on n’enlève aucune structure de l’œil, on ne fait que rajouter cette lentille, on parle de technique additive.

Les Implants Multifocaux

Cette technique est réservée aux patients de plus de 55/60 ans atteint d’un éventuel défaut de vision de loin mais surtout de presbytie.
Elle s’est développée dans les années 90 avec l’avènement de la phacoémulsification du cristallin.
La qualité et la performance des implants multifocaux s’est nettement améliorée depuis les années 2010, permettant aux patients opérés de devenir indépendants dans la plupart des circonstances au port d’une correction optique à toute distance.
L’intervention consiste comme pour une cataracte à enlever le contenu du cristallin par phaco-émulsification, tout en gardant son enveloppe dans laquelle sera insérée l’implant multifocal.

Prévalence de la chirurgie réfractive en France

Actuellement en France se réalisent plus de 200.000 interventions de chirurgie réfractive par laser.
Les chirurgies réfractives par implants sont moins fréquentes mais près de 45.000 sont réalisées chaque année en France.
Les estimations réalisées montrent que le nombre de ces interventions va augmenter dans les années à venir, du fait de la très grande augmentation du nombre des myopes (on parle d’épidémie de myopie voir de pandémie) et du fait de l’augmentation du nombre des seniors du fait de l’amélioration de l’espérance de vie.

Tous les patients sont- ils opérables ?

La chirurgie réfractive est aujourd’hui la chirurgie la plus pratiquée au monde, et a prouvé son exceptionnelle sécurité et efficacité.
Cependant, tous les patients désireux de ne plus porter de corrections optiques ne sont pas tous de facto opérables, il existe de nombreuses contre-indications, qu’elles soient liées à une pathologie de l’œil ou à un défaut visuel non opérable, ou à l’âge du patient, ou à d’autres raisons particulières. On estime qu’environ 40 à 50% des patients consultant en vue d’une chirurgie réfractive, ne seront pas opérés
C’est le but de la consultation de bilan pré opératoire de déterminer parmi les patients qui consultent ceux qui seront opérables et de choisir alors qu’elle sera la technique la plus adaptée à leur cas.
Un bilan pré opératoire est une étape primordiale, c’est une consultation qui fait appel à de nombreux examens complémentaires et qui dur souvent près d’une heure.

Les idées fausses à propos de la chirurgie réfractive

Même si la chirurgie réfractive a une excellente réputation, notamment auprès des patients opérés, avec selon les études entre 95% et 98% de patients satisfaits après chirurgie, il existe encore des idées fausses qui circulent et qui découragent à tort certains patients. Nous en citerons quelques-unes :

  • Pas assez de recul : FAUX
    Plus de 25 ans de recul pour les techniques par Laser et Implants et des dizaine de millions de patients opérés dans le monde
  • Les ophtalmologistes portent tous des lunettes et ne se font pas opérer : FAUX
    Une étude récente montre que 41% des ophtalmologistes opérables l’ont été et 90% encouragent leurs familles et leurs proches à se faire opérer ( KEZIRIAN GM J Cataract Refract Surg, 2015 ; 41 : 1826-1832)
  • Cela ne dure pas dans le temps : FAUX
    L’effet réfractif dure dans le temps. Si il arrive que certains patients retrouvent après des années un défaut de vision cela n’est pas du à l’effet de l’intervention qui s’amenuise mais à une évolution de leur défaut visuel dans le temps
  • On ne peut plus reporter de lentilles après : FAUX
    Ce n’est certes pas le but mais si cela devait être temporairement nécessaire par évolution de votre défaut visuel, en dehors d’un œil sec, il n’y a aucune contre-indication au port de lentilles
  • On ne peut pas se faire opérer tant que l’on est en âge d’attendre un enfant : FAUX
    L’évolution des défauts visuels en cours de grossesse est exceptionnelle et la plupart du temps régressive après l’accouchement.
    Certaines patientes peuvent avoir une légère évolution de leur myopie mais c’est le plus souvent dans le cadre d’une myopie très forte