LA CHIRURGIE
RÉFRACTIVE
DU CRISTALLIN

Informations concernant la chirurgie réfractive
par ablation du cristallin et
mise en place d’un implant réfractif

La chirurgie refractive du cristallin

Introduction

La chirurgie de la cataracte a beaucoup évolué.

Il y a encore peu de temps cette chirurgie se limitait à enlever un cristallin opaque et à le remplacer par un implant dont on calculait la puissance pour essayer de redonner une bonne vision au patient, sans se soucier trop de la correction optique qu’il devrait porter en post-opératoire.
Grace à l’évolution des techniques de micro-incisions, et grâce à l’apparition des implants « premiums » le concept de chirurgie réfractive de la cataracte est né.

Il s’agit de prendre en compte les désirs de vision post-opératoires du patient, et de diminuer le plus possible sa dépendance à une correction optique après la chirurgie.

Ce concept s’est même étendu à la chirurgie du cristallin clair :

Il s’agit d’enlever le cristallin non pas parce qu’il est opaque mais parce qu’il pourra être remplacé par un implant qui corrigera les anomalies réfractives pré-opératoires (hypermétropie, astigmatisme, myopie, presbytie)

La chirurgie réfractive du cristallin clair présente cependant des différences par rapport à la chirurgie réfractive de la cataracte :

  • Il s’agit d’une chirurgie « réfractive » donc ne faisant pas l’objet de remboursement par la caisse primaire d’assurance maladie.
  • Il n’est pas recommandé d’enlever un cristallin clair avant 55 ans en général et il faut être plus restrictif encore chez le myope du fait de la majoration du risque de décollement de rétine.

Qu’il s’agisse d’une chirurgie de la cataracte ou d’une chirurgie du cristallin clair, nous avons la possibilité par cette technique, quand le cas du patient s’y prête, de corriger une myopie, une hypermétropie, un astigmatisme et souvent  parfois une presbytie et de le rendre pratiquement libre de toute correction par lunettes après la chirurgie.

EN SAVOIR PLUS