CHIRURGIE DES
DÉFAUTS DE LA VISION

Traitement chirurgical de la myopie, de la presbytie,
de l’hypermétropie et de l’astigmatisme

1. LES TECHNIQUES CHIRURGICALES PAR IMPLANTS (SANS LASER)

La majorité de nos patients opérés le sont par des techniques utilisant le Laser Excimer.

Cependant l’utilisation des techniques laser n’est pas toujours possible ou souhaitable.

Plusieurs exemples de situations ou les techniques LASER ne sont pas utilisables :

  • Cornées trop fines
  • Cornées anormales , asymétriques  ou déformées (Kératocône)
  • Myopies très fortes ( supérieure à 9 ou 10 dioptries)
  • Hypermétropies très fortes ( à partir de 6 dioptries )
  • Astigmatismes très forts ( à partir de 7 à 8 dioptries)
  • Antécédents de chirurgie réfractives avec cornée trop amincie ou trop irregulière

Quand les techniques laser ne sont pas utilisables, nous disposons d’autres techniques, extrêmement fiables et sures, qui peuvent être proposées en fonction du bilan pré opératoire.

Nous décrivons les 2 techniques principales dont nous avons une grande expérience :

  1. Les Implants Phakes
  2. l’ablation du cristallin clair et mise en place d’un implant réfractif

Les implants Phakes

Les implants Phakes sont des lentilles que l’on va placer, sous anesthésie locale, à l’intérieur de l’oeil, le plus souvent en arrière de l’iris, et qui vont corriger le ou les défauts de vision du patient. Il s’agit d’une technique réversible et qui assure une qualité de vision excellente, permettant de plus la correction de défauts de vision très importants.

L’ablation du cristallin clair et mise en place d’un implant réfractif corrigeant les défauts de vision

Cette technique ne concerne que les patients ayant déjà une presbytie avancée.

Elle consiste à l’ablation du cristallin clair (technique semblable à une chirurgie de cataracte) et mise en place d’un implant qui peut corriger les défauts visuels comme l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie.

Elle ne se pratique jamais avant 58/60 ans et toujours sous réserve d’un examen rétinien normal.

Elle est contre indiquée chez les patients myopes avant 65 ans (risque de décollement de rétine), voire plus et uniquement avec l’accord d’un rétinologue.